8/7/15

La Traviata revient à Liceu

Catégories
Barcelone, Musique

Sous la direction musicale de Evelino Pidò et le style pittoresque de David McVicar, qui évoquent un Paris du luxe décadent, ce travail atypique de Verdi éveille notre côté réaliste. Contrairement Aída ou Nabucco, l’histoire de Violetta, qui est sur son lit de mort, présente sous la forme de flashbacks sa vie comme une courtisane. Une attaque directe à l’hypocrisie de la société de l’époque.

Ce travail est aussi une célébration de la vie, de la générosité, de compassion et de faire passer les besoins des autres avant soi-même, qui est contrarié dans une société qui rejette ces vertus humaines classiques. Verdi mentionné tabous de l’époque comme la syphilis et la tuberculose, qui a causé une mauvaise réception de l’œuvre à sa création.

Il est produit par le Gran Teatre del Liceu, le Scottish Opera (Glasgow) avec le Welsh National Opera (Cardiff) et le Théâtre Royal, avec l’Orchestre symphonique et le Chœur de la Gran Teatre du Liceu. Avec sopranos Elena Mosuc et Anita Hartig dans le rôle de Violetta, l’opéra nous transporte dans un Paris où les partis de luxe dans des chambres privées étaient monnaie courante.

Omm Hôtel & Spa Barcelone vous encourage à ne pas manquer ce chef-d’œuvre que, après si longtemps peut être apprécié au Gran Teatre Liceu à partir d’aujourd’hui jusqu’au 18 Juillet. Visiter Paris en 1853 tout en profitant de la bonne musique sans quitter le siège n’a jamais été aussi facile.